Après avoir expérimenté l’huile et l’acrylique, la peinture à tempera a été pour moi comme une révélation, aussi bien dans le choix du thème que de la technique.

 

Je travaille essentiellement sur le corps, les attitudes de mes personnages dévoilent une certaine tension ou un relâchement. La technique se marie parfaitement au thème du corps, entre tension sur la toile et tension du corps peint, un échange s’opère.


L’image naît petit à petit par le jeu de transparence et de superposition (glacis : couche de couleur posée sur un premier jus dilué).

 

J’affirme peu à peu ma vision, gomme le détail pour se concentrer sur le graphisme. Le jeu des couleurs, la transparence, la répartition de la lumière par la superposition dialoguent avec les ombres. Le grain sensible de la peau s’allie à celui de la toile.